Balaknama, la voix des enfants des rues

 

Il y a plus de dix ans une poignée d’enfants vivant et travaillant dans les rues de la capitale indienne se sont regroupés dans une Association Badhte Kadam -Aller de l’Avant. Lassés que leurs voix ne soient ni écoutées ni entendues, ils décidèrent de lancer un journal entièrement rédigé et édité par les enfants : Balaknama -La Voix des Enfants Aujourd’hui ce journal trimestriel sous la forme d’un tabloïd noir et blanc de 8 pages approche de son cinquantième numéro.

Ces journalistes des bidonvilles ont tristement appris à lire et à écrire tard, via des écoles improvisées. Ils ont du travailler pour survivre. 

Généralement, Ies journalistes en herbe ont entre 12 et 17 ans et écrivent sur des sujets qui les touchent : des histoires de succès ou d’héroïsme d’enfants, le problème de la drogue et des abus, les disparitions et maltraitances, le droit du travail et à l’éducation. Vulnérables et oublies, Ils rêvent d’une vie meilleure.

 Les 25 000 exemplaires seront distribués dans les rues de Delhi. Le journal est destiné en premier aux enfants des rues mais également à toute personne qui peut leur venir en aide.Pour les personnes comme vous et moi, Balaknama- la Voix des Enfants est vendu pour deux roupies, soit 2 centimes d’Euro.

Inde, Delhi, 2014

France                                                   +33648935810                          melanie@melaniedornier.com   
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
MD-balaknama02